Communiqué de Presse, 15 octobre 2009

      

      

      

 

      

 Le droit des femmes menacé par des « restructurations » de CIVG

      

 

      

 

      

A l'instar des grandes manœuvres à l'œuvre dans bien d'autres domaines d'activités économiques, la logique de rentabilité et tarification à l'activité auxquels sont soumis les établissements hospitaliers imposent des restructurations, fusions, regroupements...

      

Cette politique démantèle les centres d'IVG autonomes (produits de la lutte et de la pratique du MLAC) et les unités fonctionnelles d'IVG dont les personnels et les locaux sont dédiés à cette activité. Ces structures se retrouvent noyées dans les services de gynécologie obstétrique. L'IVG non rentable est loin d'y être une activité prioritaire.

      

Ce processus de normalisation répond autant à des objectifs économiques qu'idéologiques.

      

Il s'agit d'une atteinte grave à l'obligation légale d’organisation de l'offre de soin en matière d'avortement à l'hôpital public. Délais d'attente important, non respect des tarifs réglementaires, refus de prise en charge en particulier des mineures et des étrangères sans papier, politique de quotas, sectorisation et fermeture de structures sont la traduction concrète de cette politique pour les usagers et maintenant fermeture de centres d’interruption volontaire de grossesse.

      

Parce que l'avortement est un droit humain fondamental, nous demandons le maintien des structures existantes et l'ouverture de nouveaux lieux dédiés à l'IVG pour une véritable égalité d'accès pour toutes et tous par une offre de proximité en France.

      

 

      

Le Planning Familial soutient sans réserve les luttes, partout en France pour le maintien de ces structures comme ce fut le cas à Lyon ou ailleurs et comme c’est le cas aujourd’hui à Paris avec l’occupation du CIVG de l’hôpital Tenon, un des quatre centres que l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris a décidé de « restructurer ».

      

OUI à l'accueil des femmes sur les sites existants.

      

 

      

REFUSONS les atteintes aux droits des femmes : autonomie, dignité, égalité, laïcité, liberté, solidarité…

      

PARTICIPONS massivement à la manifestation nationale du 17 octobre 2009. 14h30 Bastille

      

Le Planning Familial sera présent

      

 

      

Sexualité, contraception, avortement, mon choix, un droit, notre liberté !

      

 

      

 

      

Contact :

      

Marie-Pierre Martinet, secrétaire générale, 01 48 07 81 00 / 06 70 19 83 48